damien guillou

journaliste / rédacteur indépendant

Le « premier magazine de sport à lire avec un marque-page » est disponible chaque semestre dans toutes les (bonnes) librairies. Entre journalisme et littérature, l’ovni Desports (Édition du sous-sol) renoue avec une tradition chère à des figures comme A.Londres et A.Blondin et régale ses lecteurs de reportages et autres formats longs grâce à de belles plumes qui se mettent au service du jeu.

Desports #5
Il y a le Néry compétiteur, qui affiche le palmarès d’un briscard, avec de multiples records du monde et un titre planétaire en poids constant,  la discipline la plus « pure » de l’apnée. Cette facette – celle d’un homme capable de s’enfoncer à plus de 120 mètres sous l’eau – n’est, paradoxalement, pas celle qui pousse le plus souvent les projecteurs à se braquer vers le niçois. Car il y a également le Guillaume artiste : celui qui, ovni d’un sport qu’il envisage autrement, s’appuie sur ses capacités hors du commun et dépasse les limites de la performance par la beauté du geste. Ses nombreuses démarches témoignent d’une philosophie différente, d’une approche à la fois artistique et poétique : Guillaume Néry est avant tout un esthète, un voyageur de « l’eau-delà ».

image

 

Desports #4
Privé de sport durant toute sa jeunesse, Michel Vautrot est pourtant devenu un des plus grands arbitres de l’histoire du football. L’homme aux deux Coupes du Monde en noir revient sur son parcours marqué par une demi-finale à l’ambiance irréelle. Le 3 juillet 1990, la Squadra Azzurra « reçoit » une Argentine conspuée dans tous les stades depuis le début du Mondial italien. Mais cette rencontre se joue à Naples, une ville et un stade qui n’ont à l’époque d’yeux que pour leur idole, un certain Diego Armando Maradona…

IMG_4259

 

Desports #3
Un texte sur le skateboard (illustré par Jacques Floret) à l’occasion de l’exposition Do   Not Think à la Condition Publique (Roubaix).

Capture d’écran 2013-12-06 à 15.06.10